English Version Versão Portuguesa Version Française Versione Italiana Türkçe Sürüm Wersja Polski Variantă Română Ελληνική έκδοση Magyar Nyelv Český Jazyk Versión Española
Sponsors:

La "Guerre des Bouchons"
et ses mythes

Produit invisible et intangible, qui possède un aspect très distant de ce que le consommateur associe à un produit forestier , le liège connaît, surtout depuis les années 90, des tentatives de substitution venues des bouchons synthétiques et des capsules à vis. Le marché global et sans frontières cherche des alternatives bon marché, pour une consommation massive.

Le liège n’a pas de concurrents ou d’alternatives dans le monde végétal, mais depuis un certain temps, les viticulteurs disposent de plusieurs systèmes de fermeture.
A l’instar d’autres produits naturels nobles (soie, coton, bois, caoutchouc…), le liège connaît des problèmes de substitution. Comme produit naturel, le liège présente une certaine hétérogénéité, ce qui engendre une inévitable variabilité de la qualité des bouchons.

L’oenologue fait la sélection en fonction des avantages et inconvénients que présente chacune des alternatives de “fermeture”. Les exigences sont claires: parfaite étanchéité aux gaz, absence de goût et esthétique attrayante.

C’est une guerre dans laquelle, sous le dénominateur commun de la qualité finale des vins, se cachent des intérêts patronaux contraires. Blasphème ou pragmatisme, ces initiatives peuvent détruire l’équilibre et l’avenir de tout un écosystème.